HOME PAGE

 

 AGENDA     

 

AQUASCOPE   

 

ACCES

CONTACT

 FR

 NL

 EN
 
   
   
   

ETANG

»

Histoire

»

Nature

»

Calendrier Nature

»

Chroniques du Conservateur

»

Protection

 

 

ACTIVITES

»

Visiter l'Aquascope

»

Agenda

»

Expositions

»

Aubes sauvages

»

Visiter la réserve

»

Promenades nature

»

Sentier Contemplatif

»

Animations Scolaires
» Classes Vertes ou Bleues
» Projets d'écoles

»

Stages Nature

»

Formations/Conférences
 

 

Notre hôpital pour oiseaux et mammifères

 

 

DIVERS

» Qui sommes nous

»

Galerie Photos

»

Stagiaires / Emploi
» Taverne
» Boutique
» Hébergement

»

Newsletter

»

Liens

»

Sponsors
 

Juin 2007 : Le Loriot d'Europe

Origine du nom :

Loriot vient du latin « aureolus » signifiant doré, jaune en rapport avec la spécificité de son plumage.

d’Europe : il n’y a en effet qu’un représentant européen de cette famille essentiellement tropicale…

Description :

De la taille d’un merle, l’oiseau adopte le plus souvent un comportement relativement farouche.
L’observateur chanceux est émerveillé par tant de beauté…
Le mâle arbore un superbe costume jaune, à l’exception des ailes et d’une partie de la queue de couleur noire.
Plus discrètement, la femelle et les jeunes présentent un dos verdâtre et un ventre blanchâtre délicatement rayé.

Régime alimentaire :

Essentiellement insectivore, le Loriot attrape ses proies (coléoptères, pucerons, papillons,…) principalement dans le feuillage ou à proximité immédiate. En période de nourrissage, sa grande dextérité lui permet même de cueillir les petites chenilles défoliantes sous les feuilles : des insectes mous facilement assimilables par sa progéniture…
L’été venu, il portera aussi son dévolu sur les fruits ; des cerises et merises dont il ne reste que le noyau et la queue accrochées à une branche signeront le plus souvent sa maraude.


Présence à Virelles :

Migrateur au long court, l’oiseau jaune nous revient d’Afrique orientale dès la fin avril.
A la mi mai, les oiseaux font entendre leur joli et flûté « Didelio !! » en provenance des sommets de grands arbres bordant l’étang et ses zones humides.
Peupliers, frênes et grands chênes sont les essences principalement utilisées pour la construction de son nid en hamac « inspiré » des îles lointaines qui font rêver.

Mi-août n’est pas encore passé que déjà le Loriot nous quitte pour une migration au tracé peu banal ; direction sud- est pour l’Italie puis les Balkans jusqu’aux îles Grecques où les figues mures permettront de refaire l’indispensable plein d’énergie.
Rassasié, l’oiseau se rendra ensuite en Egypte et en Libye avant d’atteindre sa destination finale : Kenya, Ouganda,…

 

Retour à la galerie des portraits

 

Site Created by: AGILOG

Electrabel est le sponsor principal de l’Aquascope Virelles

©2006 Virelles Nature Asbl