HOME PAGE

 

 AGENDA     

 

AQUASCOPE   

 

ACCES

CONTACT

 FR

 NL

 EN
 
   
   
   

ETANG

»

Histoire

»

Nature

»

Calendrier Nature

»

Chroniques du Conservateur

»

Protection

 

 

ACTIVITES

»

Visiter l'Aquascope

»

Agenda

»

Expositions

»

Aubes sauvages

»

Visiter la réserve

»

Promenades nature

»

Sentier Contemplatif

»

Animations Scolaires
» Classes Vertes ou Bleues
» Projets d'écoles

»

Stages Nature

»

Formations/Conférences
 

 

Notre hôpital pour oiseaux et mammifères

 

 

DIVERS

» Qui sommes nous

»

Galerie Photos

»

Stagiaires / Emploi
» Taverne
» Boutique
» Hébergement

»

Newsletter

»

Liens

»

Sponsors
 

Décembre 2006 : Le Garrot à œil d’or

Origine du nom :

Garrot vient du vieux français "guarré" ou "garré "qui signifie bariolé, rappelant ainsi le plumage noir et blanc du mâle.

Oeil d’or car l’œil est d’une belle brillance jaune chez les adultes des 2 sexes.

Description :

Petit canard à profil de tête bombé.

Le mâle se reconnaît très aisément du fait de sa tache blanche à la joue. La tête foncée présente de beaux reflets verts, les flancs sont blancs, le dos est noir, la zone de séparation zébrée de noir et de blanc.

La femelle comme toujours chez les canards est plus discrète ; tête brune, cou blanc. Le plumage est brun-gris avec le dessous du corps plus pâle.

En vol, mâles et femelles ont de larges bandes alaires blanches identifiables au loin.

Régime alimentaire :

Canard de type plongeur (disparaît complètement sous l’eau pour se nourrir), le garrot prélève préférentiellement de la nourriture animale ; mollusques d’eau douce, insectes et larves aquatiques, petits poissons,…
A noter cependant une grande variation de son régime alimentaire en fonction de la saison et de l’ habitat fréquenté.

Présence à Virelles :

Le Garrot à œil d’or niche essentiellement sur les lacs des grandes forêts nordiques (Norvège, Suède, Finlande,…). Sa demeure préférée : les anciennes cavités de pics noirs !!!

Dès la fin novembre, ce migrateur peut être aperçu à Virelles. A cette époque, ils sont cependant peu nombreux, préférant bien souvent les côtes nordiques. Le froid aura cependant raison de cette préférence et de nombreux individus pourront être observés au fur et à mesure de la rigueur hivernale.
Particularité : les parades nuptiales ont déjà lieu l’ hiver ; superbes !!!
Début avril sera l’occasion d’admirer les derniers attardés

Pour l’anecdote ; depuis deux ans, un individu femelle est remarqué sur le site en plein été, elle a pourtant l’air en pleine forme et paraît capable de voler sans problème sur de longues distances…
 

Retour à la galerie des portraits

 

Site Created by: AGILOG

Electrabel est le sponsor principal de l’Aquascope Virelles

©2006 Virelles Nature Asbl