HOME PAGE

 

 AGENDA     

 

AQUASCOPE   

 

ACCES

CONTACT

 FR

 NL

 EN
 
   
   
   

ETANG

»

Histoire

»

Nature

»

Calendrier Nature

»

Chroniques du Conservateur

»

Protection

 

 

ACTIVITES

»

Visiter l'Aquascope

»

Agenda

»

Expositions

»

Aubes sauvages

»

Visiter la réserve

»

Promenades nature

»

Sentier Contemplatif

»

Animations Scolaires
» Classes Vertes ou Bleues
» Projets d'écoles

»

Stages Nature

»

Formations/Conférences
 

 

Notre hôpital pour oiseaux et mammifères

 

 

DIVERS

» Qui sommes nous

»

Galerie Photos

»

Stagiaires / Emploi
» Taverne
» Boutique
» Hébergement

»

Newsletter

»

Liens

»

Sponsors
 

Avril 2007 : Le Faucon hobereau

Origine du nom :

Faucon vient du latin falx (faux) ; leurs ailes ont en effet une forme de faux.

Hobereau vient du vieux verbe « hobeler » (piller, harceler), attitude typique de ce petit prédateur.

Description :

Les adultes sont identiques bien que la femelle soit plus grande (+/- 35 cm contre 30 cm).
Le dos et le dessus de la tête sont ardoisés (roussâtres chez les juvéniles).
La tête porte deux « favoris » noirs.
Le ventre est blanc rayé de noir.
Les « culottes » et sous-caudales (dessous de la queue) sont rousses (brunâtres chez les juvéniles).

Régime alimentaire :

Le Faucon hobereau est le plus acrobatique et le plus aérien des faucons. Il se nourrit essentiellement d’oiseaux (hirondelles, alouettes, martinets,…) et d’insectes volants (libellules, éphémères, phryganes, hannetons,…). Suivez une hirondelle en vol et vous aurez une idée de la fabuleuse dextérité nécessaire pour attraper ce genre de proie…

Présence à Virelles :

Oiseau migrateur présent dans toute l’Europe, le Faucon hobereau s’observe à Virelles de la mi-avril (premiers arrivages) à la mi-octobre (derniers départs vers le sud de la zone des forêts équatoriales africaines).

Nicheur forestier tardif (mi-juin), sa nidification très discrète est suspectée mais non prouvée à Virelles (les feuilles empêchent en effet toute visibilité dans la cime des arbres…).

Quoi qu’il en soit, Virelles, grâce à son mirador surplombant la grande roselière est l’un des meilleurs sites pour découvrir ce spectaculaire rapace. La meilleure période : de mi-avril à mi-mai où les concentrations de migrateurs en halte permettent de très belles observations…
 

Retour à la galerie des portraits

 

Site Created by: AGILOG

Electrabel est le sponsor principal de l’Aquascope Virelles

©2006 Virelles Nature Asbl